Selon la Fédération nationale des médecins radiologues, les trois quarts des cabinets indiquent avoir eu une perte d’activité de plus de 70 % ces dernières semaines. La quasi-totalité des cabinets et des centres de radiologie du département fonctionnent de nouveau, et comme partout ailleurs des adaptations ont été mises en œuvre dans ce contexte épidémique. « Pendant la période du confinement, nous avons beaucoup travaillé sur le fonctionnement des cabinets de radiologie après le 11 mai », précise Eric Bruguiere, médecin radiologue et secrétaire général de la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR 31)

Télécharger le document PDF